Cliquez pour plus de produits
Aucun produit trouvé

Bières rousses (ambrées) - Tous les produits

Bières rousses, des bières au caractère bien trempé

Avec leur belle couleur cuivrée, les bières rousses, également appelées bières ambrées, sont des bières de caractère à déguster entre amis (et toujours avec modération). Fabriquées avec des malts caramel, plus ou moins « roussis », elles offrent une belle palette de saveurs gourmandes tirant vers le sucré. Dans un verre à bière, les bières ambrées captivent l’attention par leurs reflets roux. Spécialité irlandaise à l’origine, les bières rousses se sont largement répandues en France, preuve de la qualité et de l’originalité de nos brasseurs et microbrasseurs. Une sélection des meilleures bières rousses artisanales, achat en ligne et livraison à domicile sur Le Marché Futé.

Quelles sont les origines des bières ambrées ?
Si nous ne connaissons pas les origines exactes de la bière, ce qui est certain c’est que les origines de cette boisson remontent au début de l’Humanité. L’orge, qui est à la base de la bière, fut certainement la première céréale cultivée par nos lointains ancêtres. Ancêtres qui fabriquaient déjà une sorte de gruau composé de grains d’orges. Pour la bière, on peut imaginer que des femmes eurent l’idée d’entreposer des grains d’orge dans des jarres pleines d’eau. Avec la chaleur, l’amidon du grain s’est dégradé, créant des levures sauvages, produisant une fermentation naturelle. Nul doute que les premières bières sumériennes furent très fades. C’est pour cela que l’on ajouta rapidement des épices et de aromates au breuvage pour lui donner meilleur goût. Avec les gaulois, inventeurs du tonneau, le brassage évolue et la cervoise coule à flot. Au Moyen-Age, l’utilisation du houblon se généralise et chaque région développe ses cultures et techniques brassicoles. Le XIXe siècle, avec la mécanisation et les avancées scientifiques de Pasteur expliquant le fonctionnement des levures, voit l’émergence des premières grandes brasseries où l’on embouteille la bière, et c’est nouveau, dans des bouteilles en verre. Le nombre de brasseries s’effondre après la Seconde Guerre Mondiale, la bière étant largement supplantée par le vin. Les bières blondes, légères, faciles à boire, populaires, vont reconquérir petit à petit le marché. Il faudra attendre le tournant du XXIe siècle pour que les bières se diversifient, complexifient avec la création de très nombreuses microbrasseries où des brasseurs passionnés cherchent à créer des boissons différentes dans toutes les couleurs. Bière pression en fût ou bière en bouteille, bière ambrée ou rousse, bière blanche, bière brune, bière blonde, rafraichissante ou aromatique, rien de plus agréable que de se retrouver autour d’une bière. Les meilleures bières françaises, blondes, brunes, ambrées, blanches, rousses, aux fruits, achat en ligne et livraison à domicile en direct des brasseries et microbrasseries sur Le Marché Futé.
Comment fabrique-t-on des bières rousses ?
La fabrication artisanale ou en brasserie de la bière relève à la fois de la cuisine et de l'alchimie à partir de quatre ingrédients principaux : l’eau, l’orge (céréale), le houblon (épice) et levure. Si longtemps les femmes et les hommes ont transformé des céréales en boisson alcoolisée, il a fallu attendre la fin du XIXe et les travaux de Pasteur sur les levures pour en comprendre tout le processus de transformation. La première étape consiste à verser les céréales concassées (réduites en farine plus ou moins fine) dans de l'eau chaude. L'action de l'eau et de la chaleur va réveiller les enzymes contenues dans le grain et permettre une première dégradation de l'amidon. Les brasseurs font 3 ou 4 paliers de températures. A chaque chauffage de cette bouillie de céréales, de nouvelles enzymes vont s'activer ou disparaître. Le but de ces manœuvres est de transformer l'ensemble de l'amidon en différents sucres (courts ou longs en fonction de la durée de chaque palier). Il y aura à la fin de cette étape une dizaine de sucres et plus aucune trace d'amidon. Une bière ambrée contient un mélange de malt torréfié auquel on peut ajouter, selon la recette du brasseur, des arômes de réglisse, de fruits secs ou de tabac. Etape suivante, la filtration. Il s'agit de laisser se déposer au fond d'une cuve filtre tous les résidus solides du grain. Les écorces du malt torréfié jouent alors un rôle de filtre naturel. Ce « gâteau » sera rincé plusieurs fois avec un système de douche d'eau chaude afin d'extraire le maximum de sucres. Ce jus de céréales sucré n'est pas encore de la bière. Après filtration, ce jus est transféré dans la cuve dite d'ébullition. Cette cuve permet d'atteindre une température de 100 °C et de stériliser le moût. C'est lors de cette opération que l'on ajoute les houblons. En premier, les amérisants et en fin de cuisson, les aromatiques. Leurs propriétés sont différentes et très volatiles notamment pour les huiles essentielles. A cet instant, il faut refroidir le moût, jus de céréales houblonné, pour y ajouter la levure. Pour y parvenir, le brasseur utilise un échangeur à plaques. Ce système qui ressemble à un radiateur domestique reçoit de l'eau glacée d'un côté et de l'autre le moût. L'eau glacée se réchauffe et le moût se refroidit. La régulation du débit permettra de déterminer la température souhaitée en fonction du type de bières. Pour les bières de type fermentation basse, la levure travaillera de manière optimale entre 8 et 14 °C. Pour les bières de fermentation haute, la levure sera pleinement opérationnelle entre 15 et 25 °C. Petite exception à la règle : les bières dites de fermentation spontanée. Au lieu de refroidir le moût, il est laissé à l'air libre dans un grand bac. Les levures sauvages présentes dans l'air ambiant viendront faire leur travail. C'est le mode de production du Lambic et donc des Gueuze. Une fois l'ensemencement effectué, la levure va d'abord absorber l'oxygène contenu dans la cuve. Une fois en anérobie, elle va se multiplier et commencer son travail en dégradant les sucres en alcool et en gaz carbonique, délivrant des arômes complexes et multiples. Cette phase durera, selon le type de levure, entre 3 et 10 jours. C'est le moment magique de la fabrication ! A la fin de la fermentation, le brasseur obtient une « bière verte ». Elle sera mise au froid, en garde pendant 5 jours à 10 semaines. Elle aura ainsi le temps de s'éclaircir, de mûrir et d'affiner son caractère. Les bières rousses ou bières ambrées sont plutôt rondes en bouche, assez sucrées, et se déclinent en Amber Ale, la plus fréquente avec ces notes de caramel, noisette et biscuit ; la Rye Ale, dont la robe tire vers le rouge en raison de l’adjonction de seigle ; la Irish Red Ale, orge grillée et malt ambré, emblématique de l’Irlande ; et la Rauchbier, bière de fermentation basse avec son goût fumé. Vente de bières rousses et ambrées en direct de la brasserie artisanale ou de la microbrasserie artisanale, achat en ligne et livraison à domicile sur Le Marché Futé.
Boire des bières rousses, est-ce bon pour la santé ?
Il est essentiel de rappeler que tous les alcools, y compris les bières, doivent être consommés avec modération. L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. Cependant, le plaisir de boire une bonne bière apporte quelques bienfaits montrés par de nombreuses études. A commencer par des bienfaits pour notre cœur. Une récente étude montrerait que boire une pinte de bière par jour diminuerait significativement le risque de développer une maladie cardiovasculaire. La richesse du malt, très présent dans les bières rousses, en antioxydant et en éthanol favoriserait la production de bon cholestérol, améliorant la circulation du sang, prévenant les risques d’AVC et d’infarctus. Certaines personnes peuvent réagir plus ou moins fortement aux sulfites contenus dans certaines bières. Ce sont des bières fabriquées avec ajout d’additifs, notamment le dioxyde de soufre, aux propriétés anti-oxydantes et antibactériennes qui aident à la conservation) qui peut déclencher des intolérances. Certaines bières, notamment bio, ne contiennent aucun sulfite ni pesticides. Riche en sels minéraux, comme le potassium, et en vitamine B, avec ses vertus purifiantes et antibactériennes, la bière possède d’autres bienfaits inattendus… pour notre beauté. Au lieu de boire votre bière, servez-vous-en comme shampooing ou comme masque contre l’acné ! Dans le cadre d’une consommation maîtrisée et responsable, la bière peut donc avoir des effets bénéfiques, sans oublier celui de nous réunir pour des instants de partage et de convivialité. Toutes les meilleures bières françaises, achat en ligne et livraison à domicile en direct des brasseries, microbrasseries sur Le Marché Futé.
lire plus
Filtrer par
Affichage 1-2 de 2 article(s)

Nos produits